Test de Paternité

FAQ ADN

Si vous �tes int�ress� ou besoin de l’essai d’ADN vous pouvez avoir int�ress� � apprendre plus au sujet de cette technologie scientifique importante. Les chances sont vous ont pu avoir entendu certains des mythes communs d’ADN. Ce qui suit sont dizaines des mythes d’ADN les plus communs et la v�rit� derri�re la sp�culation.

  1. L’essai d’ADN exige de vous d’obtenir le sang dessin�

Souvent quand vous entendez des personnes parler de l’essai d’ADN vous les entendez se r�f�rer � une analyse de sang. Quand les gens se r�f�rent � une analyse de sang dans les sujets de l’essai de paternit� ils parler de mis. L’essai moderne de paternit� n’exige pas de vous de donner un �chantillon de votre sang. L’essai d’ADN utilise des tiges pour rassembler un �chantillon d’ADN de la joue de chacune des parties impliqu�es.

  1. Vous ne pouvez pas faire l’essai d’ADN pendant la grossesse

Contraire � la croyance populaire vous ne devez pas attendre jusqu’� ce qu’un enfant soit n� pour obtenir un essai d’ADN. L’essai d’ADN peut d�terminer le p�re paternel d’un enfant aussi d�s l’abord que la dixi�me semaine de la grossesse. Il y a un certain nombre d’essais qui peuvent �tre faits comprenant les villi chroniques pr�levant, amniocent�se, et d’analyse de sang f�tale maternelle.

  1. L’essai bon march� d’ADN est aussi fiable que cher  

Aller de pair avec un service qui offre essai d’ADN d’escompte n’est pas toujours sage. Les r�sultats d’essai d’ADN ne supporteront pas devant le tribunal � moins qu’ils soient faits dans un laboratoire honorable, par un personnel inexp�riment� qui suit les directives proc�durales appropri�es. Si vous avez besoin des r�sultats pour prouver la paternit� vous pouvez avoir besoin de eux pour des issues concernant la pension alimentaire pour les enfants ou la garde devant le tribunal. Si vos r�sultats pas comique � un Tribunal vous devrez payer pour les faire faire encore.

  1. L’essai de paternit� prend beaucoup de temps

L’essai de paternit� ne doit pas toujours prendre un bon moment. En fait, l’essai de paternit� peut �tre fait dans des 24 p�riodes d’heure si vous choisissez un laboratoire d’essais honorable. Il est important de noter que si vous avez besoin vos r�sultats l’ont pr�cipit� peuvent co�ter plus. Le laboratoire moyen d’ADN fournit les r�sultats d’un essai d’ADN moins de cinq jours de rassembler des �chantillons. Ce dit, si vous employez un laboratoire de gouvernement il peut prendre plusieurs semaines en raison du volume de cas qu’elles ont et le protocole et les �critures elles sont exig�es pour remplir.

  1. Les deux parties doivent �tre pr�sentes pour l’essai d’ADN

Il y a beaucoup d’exemples dans lesquels un enfant et une m�re sont les seules parties disponibles pour l’essai d’ADN. Dans ces situations l’essai d’ADN peut encore �tre r�alis�. Vous pouvez demander aux parents paternels de d�terminer la paternit� d’un enfant si le p�re est indisponible ou peu dispos� � �tre examin�.

  1. L’essai d’ADN exige de toutes les parties impliqu�es d’�tre examin�es au m�me endroit

Juste parce que vous ne vivez pas dans le m�me �tat que le p�re �ventuel de votre enfant ne veut pas dire que vous ne pouvez pas avoir l’essai d’ADN. Beaucoup de laboratoires honorables d’ADN ont des bureaux partout le pays. Ceci signifie que cela des rendez-vous s�par�s peuvent �tre faits pour rassembler des �chantillons et ils seront encore reli�s au m�me cas.

  1. Tous les laboratoires d’essais d’ADN sont identiques  

Aucun deux laboratoires d’essais d’ADN ne sont identiques. Il est important que vous v�rifiiez les qualifications d’un laboratoire d’essais d’ADN avant de les choisir. Un laboratoire devrait �galement doubler l’essai chaque �chantillon pour assurer l’exactitude.

  1. L’essai de paternit� est cher  

L’essai de paternit� est bien plus accessible maintenant qu’est ce que m�me juste quelques ann�es soutiennent. Le co�t d’examiner maintenant le co�t moins de $500 dollars en moyenne. Beaucoup de compagnies �tabliront des arrangements de paiement et permettront �galement � des d�p�ts de commencer � examiner. Il est tr�s important que co�t de ne pas �tre le facteur d�cisif final en choisissant un laboratoire d’essais d’ADN.

  1. Causes d’essai de paternit� combattant parmi des membres de la famille  

L’essai d’ADN fait r�ellement l’oppos� de causer le combat, il r�sout des conflits entre les personnes qui remettent en cause les raccordements g�n�tiques. Une fois que la paternit� est d�termin�e vous pouvez avancer sans doute ou h�sitation.

  1. L’essai d’ADN compromet mon intimit�

L’essai d’ADN est manipul� avec la confidentialit�. Les laboratoires d’essais sont poign�e chaque cas avec l’intimit� et discr�tion. Des r�sultats sont seulement lib�r�s aux parties concern�es dans le cas.

Essai d’enfants de m�mes parents

Pour chaque cas de personnes qui ont besoin ou le d�sir siblingship(enfants de m�mes parents) un test de leurs raisons sont l�g�rement diff�rents. Les deux personnes peuvent savoir qu’ils partagent la m�me m�re, mais ne savez pas si elles partagent le m�me P�re. D’autre part, un individu peut-�tre pas de leur p�re, qui est P�re, et demandez � l’un de l’auteur pr�sum� du p�re biologique des enfants � prendre part � un test ADN. Si elles sont pr�sent�es � la demi-fr�res et s�urs puis ensuite la personne sait que le p�re pr�sum� est en fait aussi son p�re biologique.

Celui que la raison de demander un essai de Siblingship, les raisons soient toujours changement irr�sistible et souvent de la vie. C’est pourquoi la plupart des organismes offrent les essais qui peuvent �tre envoy�s � la maison, pour que les individus effectuent dans l’intimit� et pour sont envoy�s par l’interm�diaire de la poste. Ce type d’essai de siblingship est connu comme un essai de ‘dans-maison’, qui, en raison de la nature en laquelle il est effectu�, ne peut pas �tre employ� en tant qu’�vidence l�gale. Si un essai de siblingship est exig� pour l’usage l�gal puis les �chantillons doivent �tre rassembl�s et envoy�s au laboratoire par un m�decin praticien.

Les �chantillons eux-m�mes sont tout simplement buccale (bouche) tampons synth�tiques fabriqu�s � partir de Dacron, qui est un peu comme du coton, mais conserve les cellules n�cessaires � l’essai beaucoup mieux. Tous les participants ont besoin de faire est de se frotter un tampon contre l’int�rieur de leur joue gauche, puis un autre se frotter � l’int�rieur de la joue droite. Chaque tige doit �tre scell�e dans une enveloppe, marqu�s et envoy�s au laboratoire pour les essais. Siblingship plupart des tests peuvent �tre achet�s � partir d’un organisme ou une soci�t� par le biais de leur site Web, mais il est aussi souvent possible de commander par t�l�phone, par courrier �lectronique ou postal ainsi. Une fois les tampons ont �t� envoy�s, il prend habituellement 3 � 5 jours ouvrables pour que les r�sultats soient restitu�s et la soci�t� en g�n�ral demander au client comment il aimerait que cela soit fait, car il s’agit d’une question d�licate.

Il y a deux types principaux d’essai de siblingship que le premier est un essai pour voir si deux individus sont de pleins enfants de m�mes parents (c.-�-d. ce ils partagent la m�mes m�re et p�re). Le deuxi�me essai est de voir si deux individus sont demi d’enfants de m�mes parents (c.-�-d. ce ils partagent un parent mais pas tous les deux). Dans le cas du dernier type d’essai il est encourag� pour que le parent mutuel connu participe �galement � l’essai de tige pendant que ceci permet au personnel de laboratoire d’�liminer que L’ADN des enfants de m�mes parents et produisent des r�sultats beaucoup plus concluants. Si ce n’est pas possible puis l’essai sera encore effectu� en tant que normale, mais les r�sultats peuvent ne pas �tre comme fiables.

Faire effectuer un essai de Siblingship se sent comme une vie changeant l’�v�nement pour toutes les parties qui participent, pourtant ce qu’elles ne savent pas est que les essais de siblingship se produisent remarquablement fr�quemment. Ce type de d�pistage g�n�tique est l’une des mani�res les plus pr�cises, les plus fiables et non intrusives de d�terminer des relations de sang possibles aujourd’hui.

Essai de Grandparentage

Parfois, pour une raison quelconque, une m�re ou un p�re ne peut pas prendre part � un test de paternit� ou de maternit�, pour leur enfant. Lorsque c’est le cas, tout n’est pas perdu, il est encore possible de trouver des parents � l’identification d’un enfant par la prise d’�chantillons d’ADN � la fois entre eux et une (ou deux) de leurs grands-parents.

Pour obtenir un test Grandparentage tous les besoins de l’une des parties � faire est de contacter une agence ou une organisation qui leur offre (g�n�ralement possible par e-mail, t�l�phone, courrier postal ou fax. Apr�s le paiement, les tampons seront envoy�s par la poste � la les individus qui en font la demande afin que les �chantillons peuvent �tre pr�lev�s et envoy�s au laboratoire. Apr�s avoir �t� re�u par le laboratoire, la plupart des tests ne vous prendra que trois � cinq jours ouvrables pour �tre trait�es, test�s et les r�sultats renvoy�s.

Inclus dans la proc�dure d’essais sont des �chantillons d’ADN pr�lev�s de l’enfant et de celui des parents � observer � un laboratoire et pour voir si la m�me ADN est partag�e par les deux parties. C’est un proc�d� incroyablement non intrusif, exigeant deux �chantillons buccaux de tige provenant de chacun individuel. Ces tiges sont faites � partir du mat�riel synth�tique de Dacron qui maintient les cellules de joue qu’il est con�u pour prendre tr�s effectivement. Ces tiges sont �galement st�rilis�es et sont plac�es dans les enveloppes st�riles et bloqu�es une fois utilis�es de sorte que l’essai soit aussi pr�cis comme possible. En fait, l’essai donne � 99.999% l’exactitude; un r�sultat qui �gale cela des prises de sang et qui rend ce type de l’essai beaucoup plus souhaitable.

Cette proc�dure est l�g�rement diff�rente grandparantage si le test est obtenue pour une proc�dure judiciaire. Dans ce cas, un professionnel de la sant� doit obtenir l’buccal tampons plut�t que de leur �tre envoy� � la personne de la maison, sinon, pourraient �tre consid�r�es comme peu fiables.

Il n’est pas absolument n�cessaire d’avoir deux grands-parents de prendre part � un test Grandparentage, mais si c’est possible, les deux �chantillons ayant fait des r�sultats plus concluants. Il suffit d’avoir l’ADN d’un grand-parent signifie que les r�sultats indiquent qu’il est probable que, soit ils sont li�s, ou qu’ils ne le sont pas mais ce n’est pas pr�cis � 100%. Si les deux grands-parents peuvent donner des �chantillons, cela permet aussi de l’ADN du p�re pr�sum� � �tre reconstruit. Cela signifie que m�me si le p�re est absent, sa paternit� de l’enfant peut encore �tre d�termin�e.

Les essais de Grandparentage sont nullement la forme la plus commune de d�pistage g�n�tique ou  ’empreinte digitale g�n�tique’ car elle est mieux connue. Toujours, c’est une forme d’essai d’ADN qui est employ�e partout dans le monde pour d�terminer l’identification g�n�tique et le rapport entre le parent et l’enfant ; un processus qui est fortement �valu� par tous ce qui l’emploient.

Essai de maternit�

Un essai de maternit� est un type sp�cifique du d�pistage g�n�tique qui implique un essai simple d’ADN effectu� dans un laboratoire utilisant des �chantillons provenant de m�re et d’enfant, et de p�re si possible. Cet essai est employ� pour d�terminer si l’individu est, en fait, la m�re biologique et si les deux individus sont sang connexe.

Les raisons d’avoir besoin ou de vouloir pour avoir d’un essai de maternit� effectu� ne sont pas toujours plaisantes; une partie enfante le suspect que leur b�b� ‘a �t� commut�’ avec un autre enfant en bas �ge dans la salle de maternit� peu de temps apr�s que la naissance et d’autres pourraient vouloir la confirmation que ce soit en fait leur b�b� biologique qu’elles portent avoir ensuite eu le traitement de fertilisation in vitro. Autrement, des essais de maternit� sont habituellement effectu�s pour les enfants adopt�s qui veulent confirmer qu’ils ont trouv� leur m�re biologique.

Comme la plupart des autres formes d’essai d’ADN, les �chantillons requis pour envoyer au laboratoire pour une maternit� impliquent une tige buccale de bouche ou plus sp�cifiquement une tige synth�tique st�rilis�e de Dacron. Ce mat�riel particuli�rement con�u est employ� plut�t qu’un tampon de coton simple parce qu’il maintient les cellules de joue beaucoup plus effectivement. Avec quelques essais ces tiges peuvent �tre rentr�es la maison et �tre envoy�es par la poste au laboratoire, � moins que les r�sultats d’essai doivent �tre employ�s dans les proc�dures l�gales, dans ce cas ils doivent �tre pris par un m�decin, l’infirmi�re ou tout autre professionnel m�dical. Tout ce qui est n�cessaire est pour que la tige buccale soit prise hors de son paquet, frott�e contre l’int�rieur de la joue (la plupart des essais enverront deux tiges pour chaque personne, parce que leurs joues gauches et droites) et empaquet�e dans les enveloppes de stockage de tige qui s’assurent qu’elles ne sont pas trifouill�es ou ne sont pas souill�es par l’ADN de confusion.

Il y a encore des organisations et organismes qui exigent des �chantillons de sang pour effectuer des tests de maternit�, mais c’est une pratique largement obsol�te. Des tests d’ADN ou des empreintes g�n�tiques est enti�rement fiable et beaucoup plus agr�able pour les parents d’identification doit �tre effectu�e.

Les essais maternels sont diff�rents � d’autres essais d’ADN d’une certaine mani�re ; il est encourag� pour qu’un �chantillon soit aussi bien pris du p�re. Le but de ceci est pour le personnel au laboratoire � pouvoir supprimer l’ADN du p�re et se concentrer sur cela de la m�re. Tandis que l’absence d’une tige du p�re ne rend pas l’essai maternel moins fiable, elle aide simplement le personnel et peut permettre aux r�sultats d’�tre retourn�e plus rapidement.

Le d�pistage g�n�tique de cette sorte a comme cons�quence l’exactitude 99.999% et pour n’importe quelle raison il est n�cessaire ou d�sir�, il peut s’av�rer �tre un processus changeant de la vie. Ce proc�d� changeant de la vie prend juste une semaine pour accomplir, est remarquablement non - intrusif et souvent tr�s accessible. Il peut �tre l’une des moindres formes communes d’essai d’ADN, compar�es � l’essai de paternit� ou aux essais de enfant de m�mes parents, mais cela ne le rend pas moins fiable ou moins important.

Analyse de l ADN pour les jumeaux

Si vous demandant si vous �tes le p�re d’un enfant ou qui est le p�re de votre enfant est-il peut �tre un voyage �motionnel. Pour en savoir qu’une grossesse � des jumeaux, et la situation devient plus compliqu�e que l’on pensait. Jumeaux faire des tests d’ADN un peu plus compliqu�e et il existe un certain nombre de choses qui doivent �tre pris en consid�ration.

Si les jumeaux sont identiques ou fraternels fait une diff�rence �norme quand il vient aux jumeaux et � l’essai d’ADN. Les jumeaux identiques facilitent l’essai d’ADN beaucoup dans la mesure o� les multiples de essai disparaissent parce qu’ils ont le m�me maquillage d’ADN. Les jumeaux fraternels sont un peu plus compliqu�s parce que dans des cas rares les jumeaux fraternels peuvent avoir diff�rents p�res. On l’estime que 1 dans l’ensemble 12 de jumeaux fraternels sont connus comme bi paternelle, ou ne partage pas le m�me p�re.

Quand vous faites un essai d’ADN sur les jumeaux identiques vous devriez encore les examiner ensemble. D’abord, les jumeaux chacun donne un �chantillon et ces �chantillons devraient �tre compar�s pour confirmer qu’ils sont en fait identiques. Puis, l’�chantillon de l’ADN du p�re devrait �tre compar� au profil g�n�tique des jumeaux. Dans les sujets des palais de justice exigez l’ADN du p�re est compar� aux deux enfants ind�pendamment du fait que leur ADN est identique.

Quand il vient aux jumeaux fraternels il y a certaines �tapes qui doivent �tre suivies pour r�aliser l’essai d’ADN correctement. Naturellement, vous commenceriez l’essai d’ADN par pr�lever un �chantillon provenant de chacun des jumeaux, de la m�re, et du p�re potentiel. Ceci ne d�terminera s’il est le p�re des deux jumeaux, un jumeau, ou ni l’un ni l’autre jumeau.

Si pendant la phase une de l’ADN examinant les jumeaux fraternels le p�re potentiel est consid�r� le p�re des deux jumeaux vous n’avez pas besoin d’aller plus loin. Cependant, ce peut ne pas �tre le point de droit pour chacun. Naturellement, les r�sultats pourraient s’av�rer qu’il n’est pas le p�re de l’un ou l’autre jumeau, mais ils pourraient �galement montrer qu’il est le p�re d’un jumeau et pas de l’autre. Dans l’un ou l’autre cas vous passeriez au prochain essai sujet � d�terminez le filiation d’un de tous les deux jumeaux.

Heureusement, dans la plupart des situations un �chantillon de r�p�tition n’est pas n�cessaire pour les enfants ou les m�res impliqu�s dans l’essai r�p�t� d’ADN. Ceci reste vrai ind�pendamment de combien de p�res potentiels vous avez examin�s. Tant que le protocole appropri� est suivi pendant la collection l’�chantillon original peut �tre employ� � plusieurs reprises.

Indices de r�ussite d’extraction d’ADN

Des tiges buccales sont d’une mati�re pr�dominante utilis�es dans l’essai d’ADN pour un certain nombre de raisons. En premier lieu, les tiges buccales sont faciles � utiliser et elles ne sont pas envahissante pour les parties �tant examin�es. En plus du ce les tiges buccales ont un taux d’extraction �lev� d’ADN et un � faible risque des probl�mes d’�chantillon. Cependant, il y a un certain nombre d’�chantillons non standard ou alternatifs utilis�s dans l’essai d’ADN qui peut ne pas avoir en tant que haute d’un taux d’extraction.

Les plus bas taux d’extractions

Les dents et l’os ont le moindre taux d’extraction fiable de tous les �chantillons non standard d’ADN. C’est parce que le processus d’extraire l’ADN � partir des dents et de l’os est extr�mement difficile. Pour am�liorer le taux d’extraction d’ADN le processus doit �tre effectu� par un laboratoire l�gal sp�cial. D’autres variables peuvent affecter les r�sultats des dents et de l’os de forme d’extraction d’ADN. Ces facteurs incluraient des conditions de stockage, la manipulation inexacte, et la pr�sence r�elle de l’ADN. Le taux d’extraction global d’ADN pour les dents et l’os est entre 20 aux pour cent 3o.  

Taux d’extraction moyen

Quand vous envoyez outre des articles journaliers pour l’extraction d’ADN vous voulez consid�rer cet indice de r�ussite. Si vous envoyez outre des m�got ou d’une brosse � dents le taux d’extraction moyen d’ADN tombe quelque part entre 50 � 60 pour cent. Cependant, ces taux peuvent �tre am�lior�s ou diminu�s avec certaines variables. Avec ces deux articles, plus qu’elles sont employ�s � une extraction plus probable d’ADN seront r�ussis. En plus de ceci, ils doivent �tre recueillis des sources appropri�es. Ceci signifie que vous voulez s’assurer que les articles n’ont pas �t� souill�s par les �l�ments ext�rieurs tels que l’ADN ou le temps d’autres personnes.

Taux d’extraction �lev�

Toute dent que vous essayez de d�terminer la paternit� il est le meilleur d’employer un �chantillon qui a un exemple �lev� d’extraction d’ADN. Les taches de sang qui sont fra�ches et les �chantillons de cheveux avec les racines jointes ou la follicule ont le meilleur taux d’extraction parmi l’ADN non standard pr�l�ve. Naturellement, ceci s’articule sur l’�chantillon �tant manipul� correctement quand il est rassembl�. Cependant, tant que toutes les directives de proc�dure pour la collection t�moin sont suivies les cheveux et le sang ont des 80 pour cent ou un plus grand taux d’extraction d’ADN.  

Quand vous devez d�terminer la paternit� d’un enfant par l’ADN examinant votre meilleure option pour des r�sultats pr�cis est par la collection de laboratoire professionnelle. Toutes les fois que vous employez les �chantillons non standard d’ADN vous courez le risque que l’extraction peut �tre non r�ussie. Pour cette raison, vous devriez seulement employer cette option quand vous n’avez aucune alternative. Il y a beaucoup de laboratoires accessibles et fiables qui peuvent fournir l’essai d’ADN qui est s�r, pr�cis et non envahissant.